Fedrigoni

Recycled Tool

Les matières premières utilisées pour produire du papier recyclé

1 PURE CELLULOSE

C’est la matière première essentielle utilisée pour la production de papier. Elle est principalement obtenue à partir d'arbres tels que le conifère, le bouleau et l'eucalyptus. Fedrigoni utilise de la pâte à papier certifiée FSC® depuis 2005, et depuis 2014 elle représente 100% de nos apports.

2 FIBRE RECYCLÉE

Ce matériau est sélectionné par les centres de collecte des déchets et est traité pour être réutilisé dans la production de papier. Ces fibres ne peuvent pas être recyclées indéfiniment, seulement jusqu'à 7 fois, car après elles deviennent trop courtes pour pouvoir refaire du papier.

2.1 PRÉ-CONSOMMATION:

Déchets provenant directement de l'usine de papier elle-même. Fedrigoni rationalise et optimise la réutilisation des déchets de production interne, ce qui permet d'offrir une matière propre, "zéro kilomètre", pour le recyclage. Il peut également s’agir de fibres provenant de papiers imprimés ou non imprimés qui n'ont toutefois pas atteint la fin de leur cycle de vie, comme les invendus, les retours de journaux ou les déchets liés à l’impression. Cette matière est collectée en suivant une sélection précise.

2.2 POST-CONSOMMATION

Fibres de papier, provenant d'un produit après qu'il ait été utilisé aux fins auxquelles il était destiné, à la fois individuellement et collectivement, et qui a atteint la fin de son cycle de vie utile. Le matériau peut ne pas être uniforme et peut également contenir d'autres produits inadaptés. Ce matériau ne peut être réutilisé pour produire des papiers spéciaux qu'après un processus de désencrage et en utilisant des produits chimiques à forte dépense énergétique.

FSC reconnaît depuis 2015, dans la recommandation FSC-DIR-40-004, conseil ADVICE-40-004-13, l’équivalence entre le pré-consommation (Pre-CW) et le post-consommation (Post-CW).

Le graphique ci-dessous montre l’impact environnemental de chaque matériau.

Les échantillons inclus dans ce document ont été produits dans nos usines afin de les rendre aussi comparables que possible. Le tableau présente les valeurs de chaque échantillon.

 

ANALYSES EN LABORATOIRE

Le tableau ci-dessous présente les performances d'impression des trois échantillons. Les tests ont été effectués par un institut indépendant certifié.

Les trois papiers testés sont composés de:

  • 100% fibres vierges
  • 60% fibres vierges et 40% fibres recyclées post-consommation
  • 100% fibres recyclées post-consommation

Fibres vierges

100% 60% 0%

Fibres recyclées PCW

0% 40% 100%

Main

Le rapport entre l'épaisseur et le poids. En fonction de cette valeur, les papiers sont adaptés à différents usages.

1,52 1,50 1,42

Résistance à l’air / Perméabilité à l’air

Une porosité plus faible assure une meilleure définition d'impression.

35 45 62

Résistance au pliage sens fibres

Une meilleure résistance au pliage signifie que le papier est plus résistant et donc adapté au rainage et au packaging.

199 143 63

Résistance au pliage sens travers

Une meilleure résistance au pliage signifie que le papier est plus résistant et donc adapté au rainage et au packaging.

85 65 23

Luminosité

Plus la valeur est élevée, meilleure est la blancheur du support et le rendu des couleurs lors de l'impression.

103,9 101,5 98,1

L*

Cette donnée représente la clarté du papier.

97,9 96,5 95,28

TEST D’EXPOSITION À LA LUMIÈRE

Cette analyse de laboratoire simule le jaunissement du papier après une période prolongée d'exposition à la lumière. Le papier fabriqué à partir de fibres vierges pures est nettement moins sensible que les échantillons contenant des fibres recyclées post-consommation.

Les tests en laboratoire le confirment: le papier fabriqué à partir de pâte à papier 100 % sans bois garantit des niveaux de performance maximums. En particulier: il est nettement plus lumineux et sa résistance au pliage est 3 fois plus élevée.

Lors du choix d'un papier PCW, il convient donc de garder à l'esprit les bonnes pratiques:

  • une résistance moindre au pliage et au frottement, avec un risque élevé de défaillance lors de l’impression;
  • la direction des fibres est instable;
  • imperfections dans le papier;
  • moins de stabilité dans le temps;
  • des problèmes tels que la non-uniformité de la couleur entre les différentes productions;
  • une moindre résistance à la lumière.

TEST: ANALYSE DE LA QUALITÉ D'IMPRESSION

Couleur

Comparaison du rendu des tons en utilisant des cibles standard imprimées avec des encres oxydantes.

Tonalité de contraste

Exprime l'effet de relief, le clair-obscur et la rondeur de l'image entre les parties claires et sombres. Il évalue surtout les sujets avec une large échelle de gris.

Modélisation et détail

Il exprime les transitions de tons dans les hautes lumières, les tons moyens et les ombres.

Balance des gris

Les images à balance des gris doivent conserver le même équilibre que la référence dans les hautes lumières, les tons moyens et les ombres.

Résolution et definition

Vérifie la capacité du système à résoudre les détails.

Macro-structure apparente

Vérifie comment le support utilisé pour le test rend l'effet de l'image imprimée en termes de "tendu", de "densité", de "douceur ou de rugosité", etc.

Plus en détail:

Somme de la valeur tonale (TVS)

Cette analyse basée sur des instruments est utilisée pour comparer la quantité d'encre pouvant être appliquée sur le papier et si le papier est capable de la transformer en différences de couleur.

La valeur L*, au point 300 de la TVS indiqué par les normes, est plus élevée pour un papier contenant 100 % de pâte à base de fibres vierges, alors qu'elle est plus faible pour un papier contenant 60 % de fibres vierges et 40 % de PCW, et encore plus faible pour un papier contenant 100 % de fibres PCW. Cela signifie que le papier fabriqué à partir de pâte à papier 100 % fibres vierges, à couverture de couleur identique, garantit des "noirs" plus profonds.

Plus en détail:

Test de couleur

Analyse des instruments tonaux réalisée en comparant des cibles standard imprimées avec des encres oxydantes sur les trois différents papiers, dont la mesure a permis de créer les caractérisations de ces papiers.

Plus en détail:

Stabilité dimentionnelle

La gestion du registre met en évidence la façon dont différents types de papier peuvent offrir des niveaux de stabilité d'impression plus ou moins élevés.

Plus en détail:

Reproduction du point de trame

Mesure des trames imprimées pour vérifier la réponse du tramage AM (modulation d’amplitude) avec différents types d'impression ainsi que l'écart de la courbe de reproduction tonale par rapport à la norme. Les images montrent comment le point de trame est reproduit sur le support imprimé: un point de trame plus net donne des résultats d'impression plus nets avec un meilleur contraste.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter

Bienvenu sur notre formulaire de contact. Vous souhaitez des informations sur des produits ou des services offerts par Fedrigoni?

Remplissez le formulaire ci-dessous, nous vous recontacterons rapidement.

Province